A jamais les premiers


 
newsAccueilCalendrierFAQGroupesRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mathieu Valbuena : "La 2e place, j'y crois!"

Aller en bas 
AuteurMessage
massi
super fans
super fans
avatar

Féminin
Nombre de messages : 561
Age : 42
Localisation : MARSEILLE
Loisirs : vaste
Réputation : 0
Date d'inscription : 30/01/2008

MessageSujet: Mathieu Valbuena : "La 2e place, j'y crois!"   Dim 9 Mar 2008 - 15:32

article de notre quotidien "la provence"

Mathieu Valbuena : "La 2e place, j'y crois!"

Publié le dimanche 9 mars 2008

L'attaquant vise un billet direct pour la C1 et cela doit passer déjà par un succès devant Saint-Etienne ce soir


Index levé bien haut,Mathieu Valbuena semble indiquer l'objectif. Comme l'an passé, l'OM est lancé dans un sprint qui peut le conduire à nouveau en Ligue des champions.



Dans la vie de Mathieu Valbuena, il y a eu bien sûr cette frappe victorieuse à Liverpool, en octobre dernier (1-0). Mais cinq mois plus tôt, il y avait également eu un but à Geoffroy-Guichard, pour l'avant-dernière journée du championnat précédent (1-2). Une réalisation qui a tout changé pour Valbuena. Puisque tout ce qui lui est arrivé depuis lors découle directement de ce premier but en pro: la qualification en Ligue des champions, la folle soirée d'Anfield Road et la nouvelle dimension de ce "petit" bonhomme. Alors, forcément, Saint-Étienne, ça lui rappelle pas mal de choses aujourd'hui. "Tout s'est précipité!, s'exclame-t-il, presque étonné. En mai dernier, je n'aurai jamais imaginé vivre ce qui m'est arrivé aussi vite." À quelques heures de retrouver les Verts, Valbuena fait le point, pour La Provence, sur son ascension et les perspectives de l'OM.

- Au-delà de votre volume de jeu actuel, c'est la constance de vos prestations qui impressionne le plus...
Mathieu Valbuena : "C'est justement ça que je recherche. Ça ne m'intéresse pas d'accomplir deux ou trois matches super et ensuite, plus rien. Je veux être décisif mais aussi régulier".

C'est une performance en soi, vous qui avez déboulé dans le milieu pro il y a un an et demi à peine...
M.V. : "Avec l'accumulation des matches, beaucoup de gens peuvent imaginer que je vais baisser de pied. Or, si l'on joue actuellement tous les trois jours, je suis quelqu'un de rigoureux et je privilégie une hygiène de vie irréprochable. De toute façon, j'ai mes parents derrière moi qui me rabâchent [i](sic) toujours les mêmes choses! (rire) Ils vivent près de Bordeaux, à Blanquefort, mais ils me téléphonent régulièrement. Ils ne ratent pas un match de l'OM à la télé et ils sentent quand je suis en bonne condition physique ou pas. En ce moment, ils me disent que ça va (sourire)".

[i]- Vous êtes extrêmement proche de vos parents...
M.V. : "Si j'en suis là aujourd'hui à l'OM, c'est en grande partie grâce à eux. Après chaque match, j'appelle mon papa ([i]Carlos, ancien avant-centre en DH et ex-entraîneur d'équipes amateurs dans la région bordelaise, ndlr) pour savoir ce qu'il a pensé de moi. J'ai besoin de son avis. Il me dit les choses franchement... et souvent quand ça ne va pas! Il aimerait que je sois davantage présent devant le but et que je tente plus de frappes. Il me conseille aussi sur ma récupération car le joueur que je suis ne peut pas se permettre de ne pas être bien physiquement".

- Par rapport à votre gabarit (1, 67 m) ?
M.V. : "Bien sûr. Je dois être hypersérieux et méthodique. En fait, vous avez deux coaches : Éric Gerets et Carlos Valbuena! [i](Il éclate de rire) Mon père? C'est l'entraîneur de toute une vie! Mais croyez-moi, ma mère et ma soeur sont également très attentives! Parfois, ils peuvent être tous les trois inquiets pour moi".

- Inquiets de quoi? Que votre vie ait changé du tout au tout en quelques mois par exemple?
M.V. : "Oui, notamment. Toute cette médiatisation autour de moi peut leur faire peur. Mais comme ils savent bien m'entourer, il n'y aura aucun problème".

- Il y a deux ans, vous jouiez dans l'anonymat du National à Libourne Saint-Seurin. Comment arrivez-vous à gérer votre nouveau statut d'homme public aujourd'hui ?
M.V. : "Quand on est jeune [i](23ans), on peut s'enflammer ou se prendre pour quelqu'un d'autre sans le faire exprès. Or, mon éducation fait que je ne dévierai jamais de ma route. Je n'oublierai jamais le parcours atypique qui a été le mien. Je viens de si loin! Je sais que rien n'est acquis; il faut toujours prouver. Je me dis que tout ce qui m'arrive, c'est bien, mais je dois aussi garder la tête sur les épaules. Davantage que mes qualités footballistiques, ce qui me fait réussir aujourd'hui, c'est le mental, cette détermination que j'ai puisée au cours des années précédentes et notamment lors de ma première saison à l'OM. Il y a peu de gens qui s'en souviennent, mais j'ai connu des moments très très durs l'an passé. J'ai commencé par être blessé. Pour revenir dans le groupe, ça n'a pas été facile. Une fois, je n'entrais pas en jeu, une autre, je n'étais même pas dans le groupe. J'ai été aussi 18e homme pour la finale de la coupe de France".

- Que vous disiez-vous, alors? L'OM, c'est un super club, mais je ne m'en sortirai pas.
M.V. : "Or, dans le même temps, je n'ai jamais eu l'intention de m'en aller. Partir sur un échec, c'était impossible. Au contraire, j'aime la difficulté et à l'OM, j'ai été servi".

- Vous faites partie aujourd'hui d'un quatuor offensif de feu (avec Nasri, Niang et Cissé). On a l'impression que vous vous trouvez les yeux fermés tous les quatre...
M.V. : "C'est un pur plaisir! Depuis trois mois, que ce soit dans n'importe quelle animation, on enfile les buts. On s'épanouit".

-Votre préférence, on le sait, va à un poste axial. Seriez-vous prêt à assumer sur la durée un rôle de meneur de jeu unique à l'OM ? Est-ce votre prochaine étape?
M.V. :[i] (Il tranche) "Je m'en sens capable et cela n'a rien à voir avec de l'orgueil. J'essaie en tout cas de prendre de plus en plus de responsabilités".

- Ce match face à Saint-Étienne peut-il être un tournant pour l'OM?
M.V. : "Une chose est sûre, il faut désormais éviter les faux pas si nous voulons accrocher la 3e, voire la 2 e place. On ne sait jamais! Bordeaux joue à Lyon, nous allons recevoir les Girondins (le 3mai)... Tout va très vite dans ce championnat".

- Vous avez la tête à Bordeaux...
M.V. : "Mes coéquipiers, je ne sais pas, mais moi, en tout cas, je me disqu'on peut encore devancer Bordeaux. La saison dernière, à la même époque, on avait dix points de retard sur le 2e et on sait ce qui est arrivé. Il y a encore des coups à faire".

Par Laurent Blanchard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
handballeuse
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1675
Age : 29
Localisation : Lisieux (calvados) et Lille (etudes obligent)
Emploi : Etudiante en STAPS kiné
Loisirs : Sport en general (handball), amis, sortir, m'amuser,...
Réputation : 0
Date d'inscription : 05/01/2007

MessageSujet: Re: Mathieu Valbuena : "La 2e place, j'y crois!"   Dim 9 Mar 2008 - 16:17

Ah Valbuena, j'adore ce joueur, il est atypique. De part son parcours, ce qu'il fait c'est genial. Il faut l'avouer, son parcours fait un peu pensait à celui de Ribery, et encore plus s'il est l'homme surprise de la liste des 23 pour l'euro! En plus, il est tout petit, c'est difficile le haut niveau quand on s'attaque à des defenseurs, qui font deux tetes de plus que toi. Mais lui il bosse, ne baisse jamais les bras, et aujourdh'ui ça paye, il est exceptionnel. Il rend fou tout le monde, c'est un joueur clé de l'OM. C'est encore le resultat de la nouvelle politique de recrutement du club et ça fait plaisir! On crée des stars :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mathieu Valbuena : "La 2e place, j'y crois!"
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Roue de 20" 24" à la place d'une 26" à l'avant ?
» Quelle place dans le WE "24h du Mans velo" 2013?
» Foot et pratiques religieuses
» Rio Mavuba
» Opération nettoyage de l'AAPPMA "les pêcheurs de l'yerres" de Rozay

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A jamais les premiers :: Archives du forum :: La saison 2007 - 2008 :: 2007 - 2008 championnat-
Sauter vers: