A jamais les premiers


 
newsAccueilCalendrierFAQGroupesRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cana : «Un message fort»

Aller en bas 
AuteurMessage
handballeuse
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1675
Age : 28
Localisation : Lisieux (calvados) et Lille (etudes obligent)
Emploi : Etudiante en STAPS kiné
Loisirs : Sport en general (handball), amis, sortir, m'amuser,...
Réputation : 0
Date d'inscription : 05/01/2007

MessageSujet: Cana : «Un message fort»   Lun 16 Mar 2009 - 3:42

Lorik Cana aura dû attendre sa quatrième saison sous les couleurs phocéennes pour inscrire son premier but au Parc des Princes. «Ce qui est incroyable, c'est que j'ai joué deux saisons ici, et pourtant, ça ne m'était jamais arrivé», s'en est-il presque étonné à l'issue de la victoire de Marseille sur la pelouse du Paris-SG (3-1), dimanche. Le capitaine marseillais a fait part de sa joie de voir son équipe doubler son adversaire et revenir du même coup à une longueur de Lyon. Chat échaudé craignant l'eau froide, il tue dans l'oeuf toute forme d'euphorie naissante. Le titre n'est pas encore à l'ordre du jour. «Il va falloir laisser passer encore cinq ou six matches pour savoir», a-t-il martelé. L'international albanais reconnaît malgré tout que ce succès doit servir de «match référence» pour la fin de la saison.

«Lorik Cana, quel est votre sentiment après cette victoire ?
C'est une belle soirée pour le club. On est arrivé ici dans une atmosphère assez hostile face à une équipe de Paris bien en confiance, qui pouvait nous mettre à six points en cas de succès. C'est surtout pour ça que l'opération est positive. C'est un match qui peut nous donner beaucoup de crédit, beaucoup de confiance pour la suite. Ça nous permet aussi d'être bien placés en vue du sprint final.

Vous voilà revenus à une longueur de Lyon. Le titre, vous y pensez ?
Il reste beaucoup de matches. C'est encore trop tôt pour le dire. Lyon a encore une longueur d'avance. C'est vrai que ça fait longtemps qu'ils n'avaient pas été embêtés comme ça, mais pour moi, ils restent devant. Nous, on fait simplement partie des équipes qui mènent le chasse. Ce soir, on est très content, mais on est encore loin d'avoir fait ce qu'il fallait. Le chemin est encore long. Il reste trente points en jeu, c'est énorme. Il va falloir laisser passer encore cinq ou six matches pour savoir.

Ce succès, est-ce une revanche par rapport à votre défaite du match aller ?
On est des compétiteurs. Quand on porte le maillot de Paris ou de Marseille, il y a beaucoup de fierté. A partir de là, c'est sûr qu'on avait envie de prendre une petite revanche. Maintenant, comme je l'ai dit, le plus important, c'était surtout de revenir sur un concurrent direct. Ce soir, on n'a pas simplement fait preuve d'envie. On a également montré des qualités dans tous les compartiments du jeu. Dans la concentration, l'organisation et la communication. Ça peut nous servir de match référence pour la fin du Championnat. En espérant que d'ici là, on aura récupéré nos blessés car pour l'instant on n'a jamais disposé d'un groupe au complet cette année.

Ce soir, l'OM a prouvé qu'il pouvait se montrer constant sur tout un match.
A part en fin de première mi-temps... Sinon, c'est vrai qu'on a fait une très bonne première demi-heure. Pas grandiose, mais solide, notamment dans la conservation du ballon. On a également su faire mal quand il le fallait. On a un peu baissé de pied dans les dix dernières minutes, ce qui nous a coûté l'égalisation, mais derrière, on s'est bien remobilisé pour repartir. Maintenant, est-ce que l'OM est guéri de tout ses maux? Je ne pense pas. On n'a pas encore l'assurance d'avoir gommé tous défauts. Ce que je sais, en revanche, c'est qu'on a envoyé un message fort. On sera là jusqu'à la fin, avec nos moyens

Quels sont ces maux dont vous parlez ?
C'est l'inconstance... L'équipe n'a pas assez de références. Elle n'est pas assez solide mentalement pour maintenir un bon niveau de jeu toute l'année. C'est ce qui fait la différence entre les grandes équipes. Ce match-là doit et va nous permettre de corriger ça, notamment à domicile, où contrairement à ce que j'entends, il n'y a pas de syndrome Vélodrome. Nous, on prend les matches en essayant d'être bien organisés, de faire la différence. Ce soir, on l'a faite. Ça va nous aider à gagner des matches que l'on ne gagnait pas par le passé».

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Cana : «Un message fort»
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dans la catégorie Humour :Le message du jour , du mois ou de l'année
» comment déposer un message
» Message de soutien aux joueurs
» Nouveau message dans archives
» Mon message ne part pas...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A jamais les premiers :: Tout sur Lorik Cana :: L'actualité de LORIK :: news ...-
Sauter vers: