A jamais les premiers


 
newsAccueilCalendrierFAQGroupesRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Anigo : "Gagner quelque chose en 2009"

Aller en bas 
AuteurMessage
massi
super fans
super fans
avatar

Féminin
Nombre de messages : 561
Age : 43
Localisation : MARSEILLE
Loisirs : vaste
Réputation : 0
Date d'inscription : 30/01/2008

MessageSujet: Anigo : "Gagner quelque chose en 2009"   Lun 12 Mai 2008 - 13:56

Anigo : "Gagner quelque chose en 2009"


Publié le lundi 12 mai 2008

Avant l'épilogue de samedi, José Anigo juge l'actuel exercice très correct et dit bâtir une équipe de première ordre

Le directeur sportif de l'OM ne cache pas son intérêt pour l'attaquant de Nancy, Kim et estime que "Nasri est un peu jeune pour partir à l'étranger."




* Diouf : "L'équipe doit être complétée par des éléments d'élite"

Il s'exprime rarement. Mais José Anigo a accepté de s'entretenir avec La Provence des Sports, hier après-midi. Le directeur sportif de l'OM évoque le sprint final pour la 3e place, dresse un premier bilan de la saison et se projette sur le prochain exercice.

- Il sera compliqué de ravir la 3e place à Nancy...
José Anigo : Deux semaines avant le déplacement au Mans, je disais que même empocher un point là-bas ne serait pas une mauvaise opération compte tenu du périlleux voyage de Nancy à Lyon. J'espérais, alors, que les Nancéiens perdent. C'est ce qui s'est passé. Aujourd'hui, qui peut prédire ce qu'ils feront contre Rennes? Personne. C'est vrai, nous n'avons pas notre destin entre les mains. Mais j'estime que nous avons autant de chances que Nancy.

- Ne pas terminer 3e serait-il un sérieux échec pour l'OM ?
J. A. : Non. Ceci étant, ce ne serait pas non plus une réussite, car nous avions clairement pour objectif de jouer la Ligue des champions. Mais nous allons quand même disputer une coupe d'Europe la saison prochaine, au minimum l'UEFA. Si on veut parler d'échec, cela en était un après treize journées (l'OM était 19e ). Je considère que de la 13e à la 38 e journée, il n'y a eu que du bonheur. Je ne veux surtout pas oublier la manière avec laquelle l'équipe a joué par moments. On a eu deux mois ( janvier-février) au cours desquels on a suivi une ascension extraordinaire. Tout ça est synonyme de progrès; c'est le résultat du travail accompli par Éric (Gerets). Dirigeants comme staff, on s'inscrit dans la même philosophie: essayer de gagner quelque chose. Ce sera forcément l'objectif de la saison à venir. On en aura les moyens et on aura une bonne équipe.

- À ce sujet, le recrutement à venir sera-t-il fonction d'une 3e ou 4 e place ?
J. A. : Il faut faire attention à ces considérations. Bâtir une équipe en fonction du tour préliminaire de Ligue des champions qui peut ouvrir les portes de cette compétition est un risque. Car si on se fait éliminer avant même la phase de poules, on se retrouve dans une situation délicate avec un budget colossal et des recettes qui ne rentrent pas dans les caisses. Donc, il faut plutôt façonner une équipe comme le demande Éric, avec des joueurs qu'il souhaite (il insiste) et validés par la direction du club. Il s'agit d'une concertation complète. Éric aura une équipe qui tiendra la route et il aura la charge de nous mener à bon port, c'est-à-dire directement en Ligue des champions. Maintenant, si on finit troisièmes, samedi soir, on jouera évidemment le tour préliminaire à fond.

- 3e ou 4e, ce n'est donc pas votre classement final samedi qui déterminera le recrutement ?
J. A. : (Formel) Pas du tout. Éric Gerets a indiqué que le mercato olympien s'articulerait autour de quatre pointures... On sait ce qu'on veut. On a déjà une bonne équipe. Si on arrive à engager quatre très bons joueurs, quatre valeurs ajoutées, on aura une équipe meilleure encore.


- Samir Nasri y figurera-t-il la saison prochaine ? Son départ fait-il partie des éventualités ?
J. A. : Cela en fait partie, d'autant plus que dans son contrat figure désormais une clause libératoire. Maintenant, c'est Samir qui détient les clés: à lui de savoir s'il veut rester ou s'il a envie de tenter une expérience à l'étranger. J'ai mon avis sur la question: pour moi, il est un peu jeune pour partir, mais je ne suis pas son agent et je ne suis pas à la place de ses parents.


- Djibril Cissé, lui aussi, pourrait-il éventuellement quitter l'OM cet été ?
J. A. : Il est encore sous contrat et on n'a aucune proposition pour lui. Dès lors, pour moi, Djibril fait aujourd'hui partie de l'effectif qui démarrera la saison prochaine. Mais on ne peut jurer de rien. Le président l'a dit clairement: on écoute tout le monde et on examinera les propositions s'il y en a. Mais il n'y a aucun contact à ce jour.


- Mamadou Niang assurait dans "La Provence" (3 mai) qu'"un départ ne (lui) traversait pas l'esprit."...
J. A. : Avec lui, c'est beaucoup plus clair: Mamadou veut rester à l'OM et on n'a pas l'intention de prendre en compte les offres qui nous arriveraient, sauf s'il y avait vraiment une proposition plus que colossale. Mais on n'y pense pas du tout. Il n'est pas question de laisser partir Mamadou.


- Éric Gerets a fait savoir qu'il comptait s'appuyer, la saison prochaine, sur l'ossature déjà existante...
J. A. : On a un groupe dont on connaît la base avec des joueurs qui ont renouvelé leur contrat (Niang, Cana, Valbuena, Taiwo, Rodriguez), d'autres qui ont signé l'été dernier (Mandanda, Cheyrou, Bonnart). À 80%, l'effectif restera fixe. Ensuite partiront ceux qui seront remplacés par des joueurs aussi bons et ceux que le club aura décidé de laisser partir.


- Au rayon des arrivées, êtes-vous toujours intéressé par Erbati et Hilton pour renforcer la charnière ?
J. A. : Par eux, oui, mais d'autres pistes existent aussi.

- L'axe de la défense est appelé à être un chantier majeur.
J. A. : Pas forcément. L'important est aussi de donner des munitions offensives à Éric.

- À ce propos, vous n'avez pas caché votre intérêt pour l'attaquant de Nancy, Kim...
J. A. : Tout à fait. Mais la première chose à dire, c'est qu'il séduit surtout Éric. On a effectivement commencé des démarches pour le recruter.

- C'est la priorité d'Éric Gerets ?
J. A. : Non, mais il l'aime bien et si on a noué des contacts, c'est parce que c'était aussi le voeu d'Éric d'avoir des joueurs de ce profil, capables d'évoluer dans un couloir. Notre intérêt pour Kim n'est plus un secret, mais on en est toujours au stade des discussions.

- Si vous deviez recruter Kim, aucun autre renfort offensif ne serait engagé ? On veut parler de Gomis ou Koné...
J. A. : Tout est fonction de ce qui va se passer dans les jours à venir. On a beaucoup de pistes, beaucoup de contacts car on ne peut pas attendre et rester les deux pieds dans la même chaussure. On est obligé d'anticiper des départs par exemple.

- Le président de Lyon, Jean-Michel Aulas ne s'opposerait pas à un départ d'Hatem Ben Arfa à l'OM ("La Provence" du 7 mai). Êtes-vous intéressé par ce joueur ?
J. A. : Que ce soit Aulas ou Pape, on a affaire à des gens intelligents. Ce sont des hommes d'affaires. À un moment donné, les petits quiproquos qui peuvent survenir entre des clubs sont vite oubliés quand il y a une histoire de joueur et d'argent au milieu. De fait, je crois que si Lyon devait laisser partir Ben Arfa pour l'OM ou pour un autre club, il s'agirait uniquement d'un problème d'argent.

- Est-ce un joueur auquel vous vous intéressez ?
J. A. : C'est un joueur que l'on aime bien, mais on n'a discuté ni avec lui, ni avec Lyon.

- Il n'est donc pas interdit de le voir jouer à l'OM un jour...
J. A. : Si, d'aventure, on sait qu'il est en position de quitter Lyon, pourquoi pas? Mais aujourd'hui, on n'a pas cette impression.

- Peut-on imaginer que Karim Ziani figure toujours à l'OM la saison prochaine ?
Karim a mal vécu sa situation. Est-ce qu'il aura la force de se révéler à l'OM? Je ne sais pas. Ce qui est sûr, c'est que j'ai déjà évoqué l'idée d'un départ avec ses représentants. Soit, il privilégie l'envie de rester et de se surpasser pour s'imposer à l'OM, soit son expérience ici l'a échaudé et, derrière, une offre s'avère intéressante pour lui et pour nous. En fait, rien ne dit qu'il va partir, mais son départ n'est pas à exclure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Anigo : "Gagner quelque chose en 2009"
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Il faut bien mourir de quelque chose"
» Quelqu''un fait quelque chose ce samedi 23 Mai??....
» Quelque chose dans mon reservoir.
» Flévotrikez, il en restera toujours quelque chose
» Il y a sûrement quelque chose que je n'ai pas compris ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A jamais les premiers :: L'actualité de son club : l'Olympique de Marseille :: Championnat de France-
Sauter vers: